Horaire des événements

  • Séries Techniques

    • gestion des rejets miniers

      gestion des rejets miniers
      • lun. 08:30 - 09:10

        4443: conférencière invitée: rupture du bassin de résidus au barrage de la mine du mont polley : impact, évaluation des risques et restauration

        Auteur/Présentateur: Lyn Anglin, | Salle: Salles 5-6

        Le 4 août 2014, une couche d’argile glacio-lacustre reposant sous la digue périmétrique des installations de stockage des résidus à la mine du mont Polley s’est affaissée, ce qui a entraîné l’affaissement et la rupture du bassin ainsi que le déversement d’environ 25 millions de mètres cubes d’eau surnageante et interstitielle, de résidus et de matériaux de construction (roche, remblai stabilisé et till). La coulée de débris ainsi provoquée a causé une forte érosion et le dépôt de matières le long du ruisseau Hazeltine sur environ 9 km, ainsi que le dépôt de matières dans le lac Polley et le lac Quesnel. Des activités d’intervention d’urgence, de restauration et de remise en état ont immédiatement été entreprises, parallèlement à l’instauration d’un programme de surveillance exhaustif continu. Des travaux de stabilisation ont été effectués le long du ruisseau Hazeltine dans les cinq mois suivant la rupture. Des études d’impact sur l’environnement ont été menées après l’incident, et des évaluations du risque pour la santé humaine et des risques écologiques ont été réalisées. Selon les études d’impact, des indicateurs d’effets sur les organismes aquatiques et terrestres sont associés à des mécanismes physiques (p. ex., affouillement du cours d’eau et étouffement de la faune aquatique); les données sont toutefois limitées en ce qui a trait aux effets liés aux mécanismes chimiques. Des études géochimiques ont invariablement indiqué que les matières déversées ne génèrent pas d’acide et ont un faible potentiel de lixiviation dans le milieu subaérien, et le potentiel de dissolution oxydante et réductive dans le milieu subaquatique est considéré comme négligeable. La mine poursuit son programme de surveillance exhaustif et des activités de restauration sont en cours. Une grande partie des travaux de restauration ont déjà été réalisés dans les zones touchées, dont la plantation de plus de 300 000 plantes et arbustes indigènes et la mise en place d’un nouvel habitat du poisson de près de 3 km.

      • lun. 09:10 - 09:35

        1913: résidus épaissis : leçons de l’industrie et nouveaux outils d’analyse

        Auteur/Présentateur: Paul Simms, | Salle: Salles 5-6

        La technologie relative aux résidus épaissis ou à densité élevée est maintenant utilisée depuis nombre d’années dans plusieurs secteurs miniers. Par exemple, la mine Kidd Creek dans le nord de l’Ontario a amorcé récemment le processus de fermeture du site minier, après avoir eu recours à la technologie des résidus épaissis sous forme de dépôt depuis les années 1970. L’industrie des sables bitumineux doit inclure une étape d’assèchement dans toutes ses activités pour se conformer aux règlements sur la fermeture. Bien que certaines leçons ont été apprises à la dure dans certaines mines, nombre d’autres sites miniers ont utilisé cette technologie avec succès, misant sur les innovations pour réduire les risques connus associés au contrôle des dépôts ou le rendement géoenvironnemental. De plus, des outils d’analyse élaborés récemment pourraient permettre aux concepteurs et aux exploitants de i) faire une extrapolation plus exacte du rendement futur à partir du rendement sur le plan de la densité, de la teneur et de la probabilité de génération acide et de ii) mieux comprendre et gérer le comportement des dépôts de résidus. Les leçons pratiques apprises sont passées en revue et font l’objet d’une discussion; seront également démontrées l’application et les limites de deux outils d’analyse (un modèle de dessiccation durant la consolidation et un modèle de dépôt des résidus en 3D) pour des situations de terrain.

      • lun. 09:35 - 10:00

        1932: valorisation des rejets miniers comme matériaux de génie civil dans le cadre d’une économie circulaire : exemples d’applications au maroc

        Auteur/Présentateur: Rachid Hakkou, | Salle: Salles 5-6

        La réutilisation des stériles et des résidus miniers prouvés non générateurs d’un drainage minier contaminé principalement comme sables et/ou granulats en génie civil constitue une voie de valorisation prometteuse qui contribuera à diminuer l’impact environnemental des exploitations minières. Les principales filières investiguées par les auteurs et leur équipe comprennent les remblais, les routes, les mortiers & bétons, les briques, etc. Après la présentation du concept de l’économie circulaire appliqué à l’industrie minière, l’article présentera des exemples d’opportunités issus du contexte marocain. Dans un premier temps, on présentera le projet pilote d’un parc éco-industriel proposé pour la valorisation des stériles de l'ancienne mine de charbon de Jerada. Suivont par la suite la valorisation des stériles miniers de l’exploitation de phosphates et des boues de concentration dans le domaine de la céramique industrielle et comme granulats dans le béton et les sous-couches routières. Enfin, la valorisation des rejets miniers de la haute Moulouya et de Touissit-Boubker comme sables pour mortier conclura le tout.

      • lun. 10:15 - 10:40

        4418: inclusions de roches stériles dans les parcs à résidus : analyse et conception basées sur le cas canadian malartic

        Auteur/Présentateur: Michel Aubertin, | Salle: Salles 5-6

        Des travaux récents et en cours montrent que les inclusions de roches stériles (IRS) peuvent aider à mieux gérer la disposition des résidus miniers et améliorer la stabilité géotechnique des ouvrages. Les roches stériles ont des caractéristiques hydrogéotechniques avantageuses qui favorisent le renforcement et le drainage des parcs à résidus. Cette technique novatrice est actuellement mise en application à la mine Canadian Malartic, en Abitibi. Les particularités de la technique, avec ses principaux avantages et les difficultés qu’elle peut engendrer, sont évaluées à partir d’une investigation détaillée qui implique des essais de laboratoire, des mesures en place et des analyses numériques. La présentation rappellera les principes de la méthode des IRS, et décrira le contexte particulier de l’utilisation des inclusions à la mine Canadian Malartic, ainsi que les composantes de l’étude en cours. Les principaux résultats obtenus à ce jour seront aussi présentés et discutés.

      • lun. 10:40 - 11:05

        1916: réutilisation des roches stériles concassées dans le remblayage minier (remblai mixte) : connaissances acquises et lacunes à combler

        Auteur/Présentateur: Tikou Belem, | Salle: Salles 5-6

        Le remblayage minier est crucial pour certaines opérations minières souterraines, surtout lorsque les terrains sont instables à cause de la sismicité ou du déficit de compétence des roches encaissantes. Dans certaines conditions géologiques et selon la méthode de minage adoptée, la résistance mécanique requise du remblai minier, en termes de support de terrain, est élevée (UCS  4 MPa). Or, avec le remblai minier en pâte cimenté (RMPC), un UCS de ce niveau ne peut être atteint qu’avec l’usage de taux élevés d’agent liant. Malheureusement, les agents liants représentent en moyenne entre 12 et 16 % des coûts d’opération d’une mine utilisant le RMPC. La solution alternative pourrait être l’ajout de granulats (stériles miniers concassés) dans le remblai en pâte classique pour produire un remblai mixte qui répondrait à ce nouveau critère technique et économique. Cette étude passe en revue les résultats préliminaires d’une étude ayant porté sur la caractérisation de ce nouveau type de remblai mixte. Deux types de stériles miniers (générateur et non générateur d’acidité), concassés à quatre différentes classes granulométriques (0/5, 0/10, 0/15 et 0/20 mm), et un résidu minier typique ont été incorporés dans les mélanges à des proportions variant de 10 à 50% v/v. L’UCS obtenu par le remblai mixte a pu atteindre 3 et 4 MPa environ à 28 et 90 jours respectivement et avec 5 % de taux de liant (20 % de ciment Portland GU et 80 % de slag). Il a été démontré que l’UCS est influencée par la granulométrie, la quantité et la minéralogie des granulats utilisés.

      • lun. 11:05 - 11:30

        1917: waste rock management at the barrick goldstrike mine

        Auteur/Présentateur: Johnny Zhan, | Salle: Salles 5-6

        Mined for over 30 years, Barrick Goldstrike Mines Inc. (BGMI) is one of the largest gold deposits in the world. To date over 3 billion tons of waste have been produced at BGMI, with waste being placed in waste rock facilities (WRF), open pit and underground backfills, and tailings dams. During the course of mining, almost 300,000 static and hundreds of kinetic humidity cell tests have been conducted to evaluate the acid generation risk of waste rock and a criterion was developed to separate potentially acid generating (PAG) from non-acid generating (non-PAG) waste rock. Monitoring of soil water movement at the AA leach pad over 11 years has shown that a soil cover can be extremely effective in reducing or eliminating the percolation of water to less than 1 % of average annual rainfall. BGMI has developed a comprehensive closure planning, materials characterization, and in-situ monitoring program for the closure of its mine waste facilities. Even though the known reserves provide more than a decade of mine life remaining, BGMI has been aggressive in developing and testing reclamation techniques during concurrent reclamation of WRF. The purpose of this paper is to describe the development of the waste management systems at BGMI.

      • lun. 11:30 - 11:55

        1918: résidus filtrés : survol de la conception et de l’opération du parc à résidus à mine raglan

        Auteur/Présentateur: Anne-Marie Dagenais, | Salle: Salles 5-6

        Mine Raglan, située au Nunavik, exploite depuis 1997 des gisements de nickel à travers quatre mines souterraines, lesquelles figurent parmi les mines de métaux de base les plus riches au monde. Le concentrateur traite environ 1,3 Mt de minerai annuellement, ce qui génère environ 1,14 Mt/an de résidus, qui sont épaissis puis filtrés et entreposés au parc à résidus (PAR) depuis 1998. Selon les informations disponibles, c’est la seule exploitation au Canada à utiliser les résidus filtrés en conditions de pergélisol. Les résidus acheminés au PAR sont d’abord épaissis à l’usine à environ 63 à 65 % de teneur en solides puis filtrés à 86 à 88 % de teneur en solides. Ils sont ensuite acheminés au PAR par camions de 35 T. La filtration des résidus produit un matériau dont le taux d’humidité est assez faible pour permettre une mise en place à l’aide d’équipement de terrassement. La mise en place des résidus au PAR se fait selon des plans de déposition développés pour permettre de planifier les activités reliées à la gestion du PAR, valider la capacité d’entreposage et guider la construction de l’empilement. Les opérations et le développement du PAR ont pour but, entre autres, de promouvoir le gel au sein des résidus, afin de créer un empilement gelé stable et de limiter la génération d’acide. La présentation survole les éléments de conception, puis élabore sur les opérations de mise en place des résidus et les défis relevés, les étapes de planification qui supportent le développement du PAR ainsi que le suivi réalisé.

    • prédiction et traitement des eaux

      prédiction et traitement des eaux
      • lun. 13:15 - 13:55

        1919: conférencier invité : le drainage minier acide dans la ceinture pyriteuse ibérique : géochimie, restauration passive et mise en valeur des stériles

        Auteur/Présentateur: Carlos Ayora, | Salle: Salles 5-6

        La ceinture pyriteuse ibérique (au sud-ouest de l’Espagne et au sud du Portugal) est l’une des régions les plus riches en sulfure au monde avec des réserves estimées de 1 700 tm. Des milliers d’années d’exploitation minière ont produit d’énormes quantités de déchets et plus de 150 sources orphelines de drainage minier acide (DMA) qui présente un degré d’acidité élevé. En raison de ces drainages, il y a un important écoulement des métaux dans les océans par les rivières Tinto et Odiel. Les systèmes de restauration passive actuels utilisent de la pierre calcaire concassée fine dispersée sur la surface d’une matrice inerte faite de rabotures. La dissolution du calcaire fait monter le pH jusqu’à environ 6, et cause la précipitation des oxyhydroxydes de fer(III) et d’aluminium (schwertmannite et basaluminite). La grande porosité des rabotures permet aux nouveaux précipités de maintenir une haute conductivité hydraulique. Le traitement suivant à l’aide de la magnésie caustique dispersée dans les rabotures augmente le pH de la solution à 9 et entraîne la précipitation des métaux divalents (Zn, Cd, Mn, Co, Ni) sous forme de carbonates complexes. Étant donné les grandes quantités de déchets issus du traitement du DMA accumulées, il est logique de lancer une recherche portant sur leur valorisation dans une perspective d’économie circulaire. Ainsi, le cuivre, le scandium, l’yttrium et les lanthanides sont entièrement conservés dans la basaluminite.

      • lun. 13:55 - 14:20

        1920: analyse de l’isotope stable du molybdène (mo) comme indicateur de l’atténuation du molybdène dans le drainage minier

        Auteur/Présentateur: Elliott Skierszkan, | Salle: Salles 5-6

        La présentation décrit un programme réalisé sur le terrain et en laboratoire qui étudie l’application des isotopes stables de molybdène afin de repérer les processus qui limitent le transport du Mo dans les déchets miniers. Nous avons d’abord élaboré une méthode fiable pour l’analyse isotopique du Mo par spectromètre de masse à source plasma et multicollecteur. Ensuite nous avons utilisé cette méthode pour étudier les systèmes d’isotopes de Mo à la mine Antamina au Pérou et à la mine Thompson Creek (TCM) aux États-Unis. Les échantillons extraits des monticules de stériles et des barils sur le terrain expérimentaux à Antamina ont été enrichis de > 1 % en isotope de Mo lourd par rapport aux stériles. À TCM, le drainage provenant des amoncellements des roches stériles présentait également des valeurs élevées de δ98Mo (allant de 1,6 % à 1,9 %) par rapport à la roche stérile (0,7 ± 1,0 %; 2 SD, n = 36). Le fractionnement a été causé par l’adsorption du Mo. Les extractions chimiques séquentielles ciblant les phases (oxyde-hydroxyde de Fe) dans les stériles altérés ont révélé une valeur isotopique δ98Mo plus légère de 0.2 ± 1,1 % (2 SD, n = 7). Dans une étude parallèle, les expériences en vrac en laboratoire ont indiqué que la précipitation du molybdène dans les minéraux de formation secondaire de type powellite (CaMoO4) et en wulfénite (PbMoO4) peut accroître le δ98Mo du molybdène aqueux de plus de 2 %. Quand on regroupe ces résultats, ils démontrent que les signatures du δ98Mo peuvent révéler les processus d’atténuation du Mo qui surviennent dans un environnement de drainage minier.

      • lun. 14:20 - 14:45

        4326: apport de la minéralogie appliquée dans la prédiction du potentiel de génération de drainage minier contaminé

        Auteur/Présentateur: Mostafa Benzaazoua, | Salle: Salles 5-6

        Mineralogy applications to geology and ore treatment is nowadays widely recognized, while its role in environmental assessments still need more efforts to ensure valuable findings. The aim of this paper is, through case studies, to show how applied mineralogy using a multitechniques approach, including data reconciliation and SEM-EDS automated mineralogy, is very useful for ores and by-products characterisation in the design of optimal waste management methods. This must be achieved as early as possible during exploration steps in the mine life cycle. De nos jours, les applications minéralogiques du processus d’atténuation relativement à la géologie et au traitement du minerai sont reconnues à grande échelle; cependant, le rôle qu’il pourrait jouer dans les évaluations environnementales doit encore faire l’objet d’autres études pour en tirer des conclusions concrètes. L’objectif du présent document est de démontrer, au moyen d’études de cas, l’utilité de la minéralogie appliquée au moyen d’une approche multitechniques, notamment le rapprochement des données et l’analyse de la minéralogie automatisée par microscopie électronique à balayage (SEM) et par spectroscopie de rayons X à dispersion d’énergie (EDS), pour la caractérisation des minerais et des sous-produits dans la conception des méthodes optimales de gestion des résidus. Cette étape devrait être réalisée le plus possible à l’étape de l’exploration du cycle de vie de la mine. La première étude de cas porte sur la mine Raglan et consiste en l’évaluation du potentiel de génération acide (PGA) des résidus de son concentrateur. Elle vise à évaluer l’efficacité de la désulfurisation par flottation des résidus riches en pyrrhotite et sa capacité à produire des matériaux désulfurisés qui pourraient servir de couverture pour la remise en état. La désulfurisation partielle de la source principale des résidus en fin de circuit permet d’abaisser la teneur en sulfure au pourcentage pondéral de 0,4 % qui est essentiellement bloqué dans la lizardite. La deuxième étude ce cas porte sur la caractérisation approfondie et représentative des stériles de Canadian Malartic afin d’évaluer leur potentiel de génération acide. La taille des échantillons a fait l’objet d’une attention particulière (échelle du centimètre au micromètre). Les résultats indiquent que la quantification du degré de libération de pyrite et de minéraux carbonatés permet de préciser de manière importante le potentiel de génération d’acide absolu de la roche stérile.

      • lun. 15:00 - 15:25

        1921: modèle de qualité d’eau : outil pour l’estimation des impacts environnementaux et des besoins en traitement de l’eau

        Auteur/Présentateur: Valérie Bertrand, | Salle: Salles 5-6

        La modélisation de la qualité d’eau de contact des sites miniers est un outil d’importance qui peut être utilisé à toutes les étapes du développement d’un projet. Cet outil est utile afin d’orienter le processus de décision sur la gestion de l’eau, soit pour identifier et amender les infrastructures polluantes, anticiper les besoins en traitement d’eau plutôt que de réagir aux changements et guider les investissements sur les ouvrages qui minimiseront les risques environnementaux et, par conséquent, financiers. Cet article présente des exemples de stratégies de modélisation de différentes complexités basées sur des cas réels. Sont également discutés les éléments suivants : la précision possible d’un modèle selon les intrants disponibles; les besoins d’information (conception, hydrologie et géochimie); les pièges courants dans la prédiction de qualité d’eau; la vérification des intrants et des prédictions faites; l’utilisation des prédictions à des fins d’évaluation des impacts environnementaux et des besoins en traitement d’eau.

      • lun. 15:25 - 15:50

        1922: traitement de l’eau industrielle par voie biologique en milieu nordique

        Auteur/Présentateur: France Trépanier, | Salle: Salles 5-6

        La mine Élénore, située dans le nord du Québec (Baie James), a procédé à la mise en service de son concentrateur d’or à l’automne 2014. Dès les semaines suivantes, une importante augmentation des composés azotés a été observée à l’effluent final. Contrairement aux exploitations conventionnelles, la configuration du parc à résidus (résidus filtrés) ne permet pas l’entreposage de l’eau sur de longues périodes et la dégradation naturelles des contaminants. La nécessité d’un traitement s’est avérée essentielle. Un essai pilote, réalisé en période hivernale, a permis de confirmer la possibilité d’utiliser un traitement biologique de type MBBR (Moving Bed Biofilm Reactor) pour la dégradation des composés azotés (CNO, SCN, NH3-NH4, NO2). Le système a été conçu pour être opéré à une température de 8oC afin de tenir compte de la réduction d’efficacité en eau froide. Un système de chauffage a tout de même été prévu principalement pour accélérer le rétablissement des populations de bactéries en cas d’effets non désirés. Le nouveau système de traitement biologique a été mis en opération en mai 2017. La période d’acclimatation des bactéries est prévue s’échelonner jusqu’à l’hiver 2018. La première année d’opération permettra de valider les résultats obtenus lors du pilote et la fiabilité du traitement biologique en milieu industriel.

      • lun. 15:50 - 16:15

        1923: contaminants émergents dans les effluents miniers : défis opérationnels de leur traitement et besoins de recherche

        Auteur/Présentateur: Carmen Neculita, | Salle: Salles 5-6

        Les contaminants émergents dans les effluents miniers comprennent trois catégories : 1) nouveaux contaminants (Mn, Se, sulfate, salinité); 2) contaminants communs (As, Cu), mais avec une cible très faible dans les environnements sensibles, tel qu’en climat froid; 3) composés azotés (ammoniac, nitrites, nitrates), contrôlés indirectement maintenant (par la toxicité aquatique) mais pour lesquels des limites sont attendues dans un avenir très proche. Les critères de décharge pour ces contaminants seraient difficiles à respecter en raison des défis opérationnels de leur traitement attribuables à la chimie complexe, la persistance, l’exigence des conditions oxydantes ou réductrices, le manque de la meilleure technologie disponible éprouvée économiquement réalisable et la connaissance insuffisante des conditions d’efficacité optimale avec contamination mixte et effluents évolutifs. En conséquence, les deux priorités des entreprises minières pour la gestion responsable de l'eau sont les suivants : 1) l'amélioration et/ou le développement de technologies de traitement durable pour les contaminants émergents; 2) la gestion sûre de boues produites. Pour répondre à ces besoins, la recherche doit se concentrer sur de nouvelles approches de traitement, qui nécessiteraient la non-création de salinité résiduelle et impliqueraient des technologies telles que les procédés d'oxydation avancée (microbulles d'ozone, cavitation hydrodynamique) et les matériaux modifiés (naturels et résiduels).

      • lun. 16:15 - 16:40

        1924: élimination des minéraux sulfatés de l’eau de traitement à la mine aurifère kittilä d’agnico eagle

        Auteur/Présentateur: Laura Nevatalo, | Salle: Salles 5-6

        L’eau de traitement de la mine aurifère Kittilä d’Agnico Eagle contient une concentration élevée en sulfate et, pour satisfaire aux exigences des nouveaux permis environnementaux, il fallait mettre en œuvre un processus d’élimination des sulfates pour traiter l’eau de traitement. Le nouveau permis environnemental exigeait dès 2017 de diminuer la concentration en sulfates dans l’eau rejetée dans l’environnement à un niveau inférieur à 2 000 ppm. Le sulfate contenu dans l’eau de traitement est produit à la phase de traitement d’oxydation sous pression, les minéraux sulfurés produisent alors des sulfates qui s’écoulent dans l’eau de traitement. Le procédé de neutralisation des résidus actuels élimine en grande partie le sulfate sous forme de gypse, mais après cette étape, il reste encore du sulfate de magnésium soluble dans l’eau de traitement. Différentes options de procédés d’élimination du sulfate dans l’eau ont été évaluées et, finalement, nous avons choisi un procédé de précipitation sous forme de gypse à un pH alcalin au moyen de lait de chaux. Le procédé de précipitation sous forme de gypse a été validé dans le cadre d’essais en laboratoire à l’échelle pilote pour confirmer le pH, le temps de séjour, les caractéristiques des solides et la quantité de lait de chaux consommé. Les résultats de ces essais ont servi de base pour la conception du processus et de l’équipement. Le traitement de l’eau à l’usine d’élimination du sulfate a commencé en décembre 2016. Le présent document explique le contexte de l’évaluation du processus de traitement de l’eau, les travaux d’essais en laboratoire à l’échelle pilote, il donne une description générale de la conception de l’usine et des résultats opérationnels de l’usine.

    • restauration des sites et développement durable

      restauration des sites et développement durable
      • mar. 08:30 - 09:10

        4320: élaboration de la caractérisation géochimique des déchets miniers hérités

        Auteur/Présentateur: Carol Ptacek, | Salle: Salles 5-6

        L’oxydation des minéraux sulfurés dans les résidus miniers peut entraîner la libération de composants solubles qui pourraient ensuite migrer en subsurface et finalement s’écouler dans les plans d’eau en surface. Le taux et la quantité de rejet des contaminants dépendent d’une série de processus physiques, chimiques et microbiens, ce qui se traduit par d’importantes différences dans l’ampleur des charges de contaminants et le moment où elles sont libérées. L’élaboration de systèmes de remédiation dans les anciennes mines doit tenir compte de la nature très altérée des résidus. Par exemple, les réactions d’oxydation de sulfures pourraient être très avancées, indiquant qu’un apport limité en oxygène ne donne plus les résultats escomptés. Dans le même ordre d’idées, des solides secondaires solubles produits par les réactions d’oxydation du sulfure pourraient s’accumuler dans les espaces interstitiels des résidus. Les approches de remédiation qui améliorent la dissolution de ces produits pourraient augmenter la libération des contaminants. Les études de cas réalisées illustrent bien à quel point il est important de mener des études de caractérisation détaillées pour déterminer l’étendue des réactions d’oxydation, l’épuisement des phases neutralisantes, l’accumulation de solides secondaires solubles et l’utilisation de cette information pour prédire l’évolution géochimique des résidus et orienter la prise de décisions pour l’élaboration de stratégies efficaces de remédiation.

      • mar. 09:10 - 09:35

        4321: la restauration de grande superficie : cas du site minier abandonné mine principale

        Auteur/Présentateur: Alexandre Couturier Dubé, | Salle: Salles 5-6

        Localisé sur l’île Merrill dans le lac aux Dorés et à quelques kilomètres de la ville de Chibougamau, le site minier Mine Principale a fait l’objet d’activités d’extraction et de traitement de minerais d’or et de cuivre pendant plus de cinquante ans. L’exploitation du site et de mines avoisinantes a successivement créé trois aires d’accumulation couvrant près de 170 hectares, où sont entreposées environ 19 millions de tonnes de résidus miniers. Après la faillite de la compagnie en 2010, le site a été inscrit au passif environnemental minier du Québec, et c’est le MERN qui travaille depuis aux étapes menant à sa restauration. Les principaux défis reliés à la restauration de ce site sont l’incertitude reliée aux galeries souterraines, la variabilité spatiale et géochimique des résidus miniers dans les trois aires d’accumulation et l’importante superficie des sites (170 hectares). Plusieurs campagnes de forage géomécanique ont été réalisées, afin de déterminer des méthodes de sécurisation spécifiques à chaque chantier problématique. Des caractérisations hydrogéologiques et géochimiques sur le terrain et en laboratoire ont été réalisées afin d’optimiser l’ingénierie du scénario de restauration. Les résultats des essais statiques et cinétiques sur les différents types de résidus miniers montrent que les résidus miniers du parc A sont fortement générateurs de drainage minier acide, ceux du B sont générateurs d’acide et les résidus du parc C sont non générateurs d’acidité. Le site étant entouré de lacs et les parcs à résidus presque tous endigués, la nappe phréatique se retrouve près de la surface, et c’est le concept de la nappe surélevée avec recouvrement monocouche qui a été retenu comme technique de restauration. L’étendue du site ne favorisait pas le recours à des techniques utilisant des épaisseurs de matériaux importantes, tel que requis pour les recouvrements standards comme la géomembrane ou la CEBC. La revalorisation de matériel tel que des cendres d’usine de cogénération, des déblais d’un projet de la ville de Chibougamau et la réutilisation de résidus miniers à potentiel neutralisant sur le site a aussi permis de minimiser le volume de matériel provenant des bancs d’emprunts avoisinants. Plusieurs autres aspects sont aussi requis pour compléter la restauration du site, tels que la réfection d’un pont, la gestion et le démantèlement des infrastructures, la réhabilitation de sols contaminés, la sécurisation de la fosse et la mise en végétation du site qui fait présentement l’objet de cellules expérimentales sur le site.

      • mar. 09:35 - 10:00

        1925: colonisation racinaire dans les recouvrements miniers et impact sur leur fonctionnement

        Auteur/Présentateur: Marie Guittonny, | Salle: Salles 5-6

        En restauration minière, les recouvrements visent à contrôler la migration des fluides vers les résidus réactifs sous-jacents pour limiter la génération de contaminants. Leur fonctionnement repose sur des propriétés hydrogéologiques particulières des matériaux leur permettant de contrôler l’infiltration profonde (barrière à l’eau) ou d’accumuler l’eau dans une couche de rétention d’humidité (barrière à l’O2). À plus ou moins long terme, une végétation s’établit sur ces recouvrements, soit par revégétalisation assistée, soit par colonisation naturelle. Or les plantes affectent le bilan hydrique du substrat sur lequel elles se développent, en particulier via leurs racines. Les racines influencent directement le bilan hydrique en absorbant de l’eau perdue via la transpiration. Elles modifient indirectement les propriétés des matériaux via la production de matière organique et la génération de biopores. Cependant, les modèles qui prédisent le fonctionnement des recouvrements prennent partiellement en compte l’effet des racines sur le bilan hydrique et leurs propriétés hydrogéologiques, et n’intègrent pas les particularités de leur développement dans les substrats miniers. Dans cette conférence, des exemples de colonisation racinaire dans des recouvrements miniers et de quantification de son effet sur les paramètres hydrogéologiques des matériaux de recouvrements seront présentés. Une meilleure compréhension des interactions racines/recouvrements miniers permettra de mieux prédire la performance des recouvrements à limiter le drainage contaminé à long terme.

      • mar. 10:15 - 10:40

        1930: évaluation de modes de restauration pour le parc à résidus miniers de la mine meadowbank

        Auteur/Présentateur: Bruno Bussière, | Salle: Salles 5-6

        La mine Meadowbank est actuellement en phase de conception du recouvrement final pour la restauration de son parc à résidus miniers. En parrallèle, des travaux de recherche sur le terrain et au laboratoire ont été entrepris à l’Institut de recherche en mines et en environnement (IRME) afin d’évaluer la performance de trois configurations de recouvrements miniers entièrement faits de stériles miniers non potentiellement générateurs de drainage minier acide. Les recouvrements testés incluent deux recouvrements isolants (2 et 4 m; barrière thermique) faits de stériles tout-venant et une couverture isolante avec effets de barrière capillaire (2 m; barrière thermique et à l’oxygène) dont la couche de rétention d’humidité est faite de stériles fins compactés. Cet article vise à présenter les résultats de caractérisation des propriétés hydrogéotechniques des matériaux de recouvrement et de détailler la conception de cellules expérimentales de terrain. Les profils de température et de teneur en eau volumique obtenus jusqu’à présent par le suivi des cellules expérimentales sont présentés et discutés. Finalement, une évaluation de la durabilité des matériaux de recouvrement à résister aux cycles de gel/dégel et de mouillage/séchage a été réalisée à l’aide de plusieurs techniques différentes. Les conclusions de cette recherche serviront à développer des solutions de restauration à long terme applicables au cas de Meadowbank et à d’autres sites miniers similaires.

      • mar. 10:40 - 11:05

        4322: la conception et le rendement des couches de recouvrement de type « paste rock » pour la gestion des déchets miniers

        Auteur/Présentateur: Ward Wilson, | Salle: Salles 5-6

        Le mélange « paste rock » est un matériau produit en mélangeant les résidus déshydratés avec des stériles pour créer un nouveau matériau possédant des propriétés physiques et hydrauliques supérieures. Le nouveau matériau peut être utilisé pour construire des systèmes de couches de recouvrement pour les résidus miniers et les stériles qui limitent l’entrée d’oxygène et les infiltrations d’eau afin de minimiser la production d’acide et la lixiviation des métaux dans des résidus miniers sulfurés. Des essais sur le terrain à pleine échelle réalisée avec des mélanges « paste rock » de stériles et de résidus miniers ont été réalisés à la mine Copper Cliff à Sudbury ainsi qu’aux mines LaRonde et Canadian Malartic en Abitibi, au Québec. Les essais à l’échelle méso ont porté sur des cellules expérimentales mesurant environ 15 m x 15 m, à une profondeur totale d’environ 2,5 m. Les cellules ont été construites à l’aide de mélanges de résidus et de stériles afin de produire des couches de recouvrement « paste rock » d’une épaisseur allant de 600 mm à 2 000 mm. Nous présentons dans le présent document le détail de la construction des cellules, le rendement mesuré sur le terrain et les leçons apprises.

      • mar. 11:05 - 11:30

        4323: doublure d’argile géosynthétique : repousser les limites de l’application, mais à quel point?

        Auteur/Présentateur: Abdelmalek Bouazza, | Salle: Salles 5-6

        Au cours des deux dernières décennies, les doublures d’argile géosynthétique sont devenues l’un des principaux matériaux de construction dans les décharges municipales de déchets solides et, par conséquent, leur utilisation comme barrière contre les contaminants est maintenant largement acceptée. La connaissance que nous avons désormais des problèmes liés à leur utilisation a beaucoup progressé et, ainsi, elles sont beaucoup plus utilisées dans des conditions environnementales difficiles ou rigoureuses. Cependant leur utilisation dans de telles conditions repousse leurs limites au-delà de ce qui est recommandé habituellement pour d’autres applications environnementales et d’ingénierie. Ainsi, il n’est pas si facile d’effectuer le transfert d’applications utilisées fréquemment dans des décharges à des applications qui seront soumises à des conditions extrêmes (températures et contraintes élevées et faibles, vaste gamme des propriétés des lixiviats). Bien que les doublures d’argile géosynthétique offrent de nouvelles possibilités, elles posent en même temps de nouveaux défis. L’exposé présentera les dernières conclusions relativement à leur rendement dans des conditions environnementales difficiles et passera en revue les implications pratiques de ces conclusions.

      • mar. 11:30 - 11:55

        4416: space observation and quantitative risk assessment synergy delivers value to miners

        Auteur/Présentateur: Franco Oboni, | Salle: Salles 5-6

        In this paper we demonstrate how Space Observation and Quantitative Risk Assessment synergy delivers value to the mining industry and site restoration programs. Space Observation refers to a mix of radar and optical satellite image data, and related algorithms that are input into a Quantitative Risk Assessment (QRA) platform. We describe a QRA platform capable of using that “Rich Data” context to deliver an enhanced, timely updated risk landscape of a project or operation. The QRA platform has to be updatable, scalable, drillable and convergent to maximize benefits. Preliminary QRA, using multiple data sources, deliver initial estimates regarding probability of occurrence of various failure modes, consequences of those failure modes, and preliminary alert thresholds. Thanks to Space Observation technologies, it is then possible to confirm and gradually calibrate extant data, as well as related assumptions. High resolution imagery can be used to perform quantitative analyses of surface features which can be employed to verify the volume of mass movements, as well as whether they are due to man-made (construction) or natural (slides, displacements, erosion) hazards. This paper provides examples of specific applications this joint technology provides to miners, allowing for better Risk Informed Decision Making, which in turn generates value.

    • développement responsable et innovation minière

      développement responsable et innovation minière
      • mar. 13:15 - 13:55

        1926: conférencier invité: de problème à possibilité : élaboration d’approches efficaces dans l’utilisation des ressources pour la gestion de stériles miniers sulfurés

        Auteur/Présentateur: Jennifer Broadhurst, | Salle: Salles 5-6

        La production à long terme de drainage rocheux acide provenant de déchets miniers sulfurés est un grand problème environnemental pour le secteur minier et constitue souvent un fardeau financier à long terme et la perte de précieuses ressources. Les études ont démontré qu’il est possible d’éviter de manière efficace les risques liés au drainage rocheux acide et d’améliorer en même temps la récupération de la valeur, en procédant à l’enlèvement des minerais sulfurés avant l’élimination. D’autres avantages en découleront si l’on considère les résidus riches en pyrite et pauvres en sulfure comme ressources qui pourraient être utilisées ultérieurement, ce qui permettra de réduire le fardeau des déchets et d’optimiser l’efficacité de la ressource. Une telle approche est conforme aux nouveaux principes d’efficacité des ressources et d’économie circulaire et offre la possibilité de contribuer au développement social et économique local en produisant des occasions d’affaires supplémentaires. Il faut, pour tirer le meilleur parti de ces avantages, exploiter le potentiel des innovations technologiques et acquérir une compréhension complète des options disponibles ainsi que des conséquences de ces options sur une base individuelle. Le présent document décrit une approche qui serait utilisée à l’étape préliminaire d’identification, d’analyse et d’élaboration des possibilités pour la désulfuration et l’utilisation en aval des déchets liés à la préparation de charbon. Cette approche en plusieurs étapes est fondée sur la chaîne de valeur de l’innovation et mise sur une combinaison de méthodologies et d’outils quantitatifs et qualitatifs, notamment des études effectuées en laboratoire, une analyse de la performance multicritères fondée sur le cycle de vie et l’évaluation qualitative des obstacles et des moteurs de l’innovation technologique.Leveraging technological innovations to realise these benefits requires a comprehensive understanding of the available options, and the consequences of these options on a case by case basis. This paper outlines an approach for the early stage identification, analysis and development of opportunities for the desulfurisation and down-stream utilisation of coal processing waste. This multi-phased approach is based on the innovation value chain and entails application of a combination of quantitative and qualitative tools and methodologies, including laboratory-scale testwork, multi-criteria and life-cycle based performance analysis, and a qualitative assessment of technology innovation barriers and drivers.

      • mar. 14:20 - 14:45

        1927: efficacité des méthodes de restauration des rejets miniers face aux changements climatiques en abitibi-témiscamingue

        Auteur/Présentateur: Émilie Bresson, | Salle: Salles 5-6

        En Abitibi-Témiscamingue, la restauration des rejets miniers vise à éviter la production de drainage minier acide, polluant pour le milieu environnant, en faisant barrière à l'oxygène. Les parcs à résidus, ceinturés par des digues, ont de très longues durées de vie et sont conçus en fonction du climat actuel. Les événements extrêmes (e.g. précipitations intenses et périodes de sécheresse) peuvent avoir un effet significatif sur l'efficacité de la restauration et aussi entraîner des instabilités et des ruptures de digues. Les projections climatiques pour le siècle prochain dans cette région prévoient une augmentation de la fréquence ainsi qu’une intensification des précipitations intenses et des périodes de sécheresses prolongées au cours de l'été. Les changements climatiques à l'horizon 2100 sont quantifiés pour trois sites miniers : Lorraine, Doyon-Westwood et Canadian Malartic. Les précipitations extrêmes définies en sciences du climat sont mises en lien avec les précipitations maximales probables utilisées en ingénierie. Un indice de sécheresse est mis en place. Ces indices climatiques sont alors introduits dans des simulations numériques (VADOSE/W) pour évaluer l'efficacité à long terme de deux techniques de restauration : couverture avec effets de barrières capillaires et recouvrement monocouche. L'impact des changements climatiques est aussi étudié pour les ruptures de digues.

      • mar. 15:00 - 15:25

        4373: vers une certification dans le domaine de l’exploration minière basée sur des principes de développement durable

        Auteur/Présentateur: Suzanne Durand, | Salle: Salles 5-6

        Les entreprises d’exploration minière et les investisseurs qui les soutiennent sont de plus en plus préoccupés par le respect des normes environnementales et l’acceptabilité sociale des projets. Afin d’implanter une norme de certification sectorielle favorisant l’application de bonnes pratiques environnementales, sociales et économiques par les entreprises d’exploration et leurs fournisseurs de services, l’Association de l’exploration minière du Québec (AEMQ) a initié le projet « Certification selon les principes de développement durable » en 2013. La Chaire en entrepreneuriat minier UQAT-UQAM (CEM) a développé le projet d’élaboration de la norme en collaboration avec l’AEMQ et le groupe MISA, puis a été désignée comme maître d’œuvre de sa réalisation. La norme, dont la rédaction a été terminée à la fin 2016, est le résultat de trois enquêtes auprès de l’ensemble des parties prenantes de l’exploration minière et du travail de concertation d’un comité équilibré qui avait pour rôle de statuer sur le contenu de la norme. La version finale comprend 10 principes, 20 critères et une centaine d’indicateurs. La diffusion de la norme ainsi que les vérifications de conformité seront confiées à un organisme indépendant qui devrait bientôt permettre l’implantation de la norme dans les entreprises visées.

      • mar. 15:25 - 15:50

        1928: co-développement du projet minier whabouchi : suivi de l’intégration des communautés locales à la conception, à la construction et à l'exploitation minière

        Auteur/Présentateur: Simon Thibault, | Salle: Salles 5-6

        L'acceptabilité sociale est un enjeu dynamique et collectif, qui se doit d’être pris en compte des premiers balbutiements d’un projet minier à sa fermeture. Malgré une augmentation des retombées socio-économiques positives du projet alors que celui-ci prend forme, il est fréquent que les communautés locales, tout particulièrement les Premières Nations, se sentent exclues des grandes décisions qui, dans tous les cas, auront des impacts significatifs sur leur vie, autant positivement que négativement. Afin d’éviter un tel sentiment d’exclusion, il importe de considérer le co-développement des grands projets miniers d’aujourd’hui avec les parties prenantes, afin que ces projets profitent non seulement à leurs promoteurs, mais aussi aux communautés concernées. La présentation aura pour objectif de discuter les principales étapes franchies par Nemaska Lithium et les parties prenantes au projet Whabouchi, alors que la phase de construction a débuté à la fin 2016, et ce, afin de maintenir une collaboration harmonieuse et de permettre un développement minier bénéfique pour tous.

      • mar. 15:50 - 16:15

        1929: développement responsable et innovation spécifique au projet minier renard

        Auteur/Présentateur: Martin Boucher, | Salle: Salles 5-6

        Le développement minier responsable et durable passe assurément par l’acceptabilité sociale et cela représente un investissement en temps et en argent. La communication et la consultation avec les parties prenantes quadrillent et quantifient les futurs investissements et permettent assurément de mieux définir les critères de conception d’un projet minier. Avec une connaissance fine des enjeux, il est plus facile de planifier, de concevoir, d’optimiser et d’innover. Le projet Renard est à la fine pointe de la technologie afin de répondre aux attentes du milieu; facilitant d’autant son intégration environnementale, sociale et économique. La sélection de technologies non conventionnelles permet d’atteindre des standards élevés et de surpasser les normes environnementales et celles à venir. Les différentes innovations spécifiques au projet minier Renard ont permis un développement responsable et respectueux de son environnement d’accueil.